Quatre travailleuses ont été licenciées par SF Trade à Izmir, en Turquie, pour avoir créé un syndicat dans cette entreprise de cuirs et de textiles.

jeudi 23 juillet 2020
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 19%

Un sentiment de « déjà vu » ? C’est que cette histoire se répète.

Quatre travailleuses ont été licenciées par SF Trade à Izmir, en Turquie, pour avoir créé un syndicat dans cette entreprise de cuirs et de textiles.

Apportez-leur votre soutien - cliquez ce lien :
https://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=4435&src=mm

L’année dernière, le personnel de SF Trade, qui approvisionne les marques internationales en textiles et en cuirs, a lancé une campagne pour former un syndicat. Il voulait une rémunération des heures supplémentaires, un ralentissement des cadences excessives et surtout, être respecté. Il a choisi comme syndicat, Deriteks, affilié à IndustriALL, pour le représenter et a commencé à recruter des membres.

La direction de l’entreprise a rapidement lancé des tactiques antisyndicales. Ayşe et Pınar - deux femmes qui ont dirigé la campagne d’organisation - ont été licenciées le 25 octobre 2019, prétendument pour mauvaise performance. Elles ont été conduites dans des pièces séparées, leurs téléphones portables confisqués, et obligées à signer des lettres de démission, sous peine de perdre leurs indemnités de départ. Elles ont commencé un piquetage devant l’usine de la zone de libre-échange égéenne près d’Izmir.

La direction continue de menacer les travailleuses de licenciement su elles adhèrent au syndicat. En décembre 2019, Nurcan a été contrainte de démissionner du syndicat, et Sevcan en janvier 2020. Toutes deux ont été licenciés.

L’entreprise continue de violer les normes internationales du travail ainsi que les droits constitutionnels turcs. Elle a porté plainte à nouveau pour dommages et intérêts, accusant les travailleuses de saper la compétitivité en raison de leurs publications sur les réseaux sociaux.

SF Trade est connue pour son antisyndicalisme. En 2015, l’entreprise, à l’époque appelée SF Leather, a licencié 14 travailleurs pour avoir rejoint Deriteks. SF Leather a tenté de mettre fin à la campagne d’organisation en forçant les membres du syndicat à démissionner de Deriteks.

L’entreprise a poursuivi les travailleurs et le syndicat en les accusant de porter atteinte aux intérêts commerciaux de l’entreprise.

Après une campagne mondiale (y compris une campagne en ligne sur LabourStart) et 198 jours de lutte, Deriteks et SF Leather sont parvenus à un accord. SF Leather a versé une indemnité aux travailleuses et a retiré les poursuites contre Deriteks.

Il y a cinq ans, nous avons forcé l’entreprise à reculer. Maintenant, nous devons recommencer.

Veuillez prendre un moment pour montrer votre soutien à ces courageuses travailleuses en cliquant ce lien :
https://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=4435&src=mm
Et merci de partager ce message autour de vous.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois