Nous sommes en action ce matin devant Bercy Mercredi 28 avril 2021 pour sauver la papeterie de Chapelle-Darblay

jeudi 29 avril 2021
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 31%

Source : Greenpéace France

mobilisation autour de la papeterie Chapelle Darblay !


Grâce à votre mobilisation et aux près de 40 000 signatures sur la pétition, le gouvernement a reçu le collectif "Plus Jamais Ca" hier après-midi.

Après 8h d’occupation du parvis du Ministère, nous avons obtenu un engagement ferme du gouvernement de maintenir les activités de la papeterie Chapelle Darblay. Le 10 mai nous connaîtrons le projet du repreneur que les salariés devront valider. C’est une affaire à suivre, de très près… Comptez sur nous !


Continuez à partager la pétition, c’est important de maintenir la pression sur les ministres, et de montrer notre soutien aux salarié•es.

Voici la vidéo de cette journée : https://twitter.com/greenpeacefr/status/1387437101231321089

Source : Greenpéace France

Nous sommes en action ce matin devant Bercy pour sauver la papeterie de Chapelle-Darblay qui est en danger. Si nous sommes aux côtés de la CGT, d’Attac, de la F.S.U, de Solidaires, des Amis de la Terre, d’Oxfam France et de la Confédération Paysanne (rien que ça !), c’est bien parce que nous sommes solidaires des salarié•es, pour que vive ce site industriel qui est un modèle d’économie circulaire et un fleuron de l’économie de demain !

Business as usual ?

Le 15 juin prochain, le site de Chapelle-Darblay, seule papeterie en France à produire du papier journal 100% recyclé, sera démantelé si aucun repreneur ne se manifeste d’ici-là. Au total, 228 salarié•es se retrouvent au chômage et 567 emplois indirects vont disparaître.

Le groupe finlandais UPM, propriétaire de l’usine située en Seine-Maritime, près de Rouen, a décidé d’exporter son activité dans un pays où le coût de la main-d’œuvre est beaucoup moins élevé, et produira du papier à partir de bois et non de papier recyclé.

Oui ! Industrie peut rimer avec écologie

Pourtant, Chapelle-Darblay était rentable (16 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019) et ses activités avaient un impact positif d’un point de vue environnemental. L’usine recyclait chaque année 350 000 tonnes de papier, fournies essentiellement par les collectivités territoriales, soit l’équivalent du geste de tri de 24 millions de Français•es, et près de 250 000 tonnes de papier recyclé sortaient de ses gigantesques machines, destinées entre autres au monde de l’édition. De plus, l’usine dispose d’une station d’épuration qui peut subvenir aux besoins de 400 000 personnes et d’une chaudière biomasse qui peut chauffer 20 000 foyers.

Je participe à la sauvegarde

Chapelle-Darblay est le symbole qu’il est possible de concilier industrie et préservation de l’environnement. La fermeture de cette usine nous priverait d’une place de choix dans ce secteur, dans notre autonomie industrielle, et condamnerait la filière du recyclage.

Pour toutes ces raisons, nous, le collectif d’associations Plus Jamais Ça, demandons au gouvernement d’intervenir pour soutenir les collectivités territoriales qui se disent prêtes à une reprise du site.

Alors que l’État et les collectivités locales ont la possibilité d’éviter le démantèlement de Chapelle-Darblay en garantissant que l’intégralité des activités de cette usine soient maintenues sur le site, n’attendez plus, apportez votre soutien aux salarié•es de Chapelle-Darblay, et parlez-en autour de vous !

https://agir.greenvoice.fr/petitions/sauvons-chapelledarblay/?utm_source=email&utm_medium=210428_push_info&utm_campaign=climat


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123