Les Kurdes ont besoin de notre soutien

mardi 18 mai 2021
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 41%

Les Kurdes ont besoin de notre soutien

En octobre 2014, alors que les Kurdes opposaient une résistance farouche à l’offensive de l’État islamique dans la ville symbole et martyre de Kobanê, l’opinion publique mondiale exprimait sa solidarité avec l’héroïsme de ces combattantes et combattants qui affrontaient l’obscurantisme.

Dans le même esprit, les démocrates de Turquie et plus particulièrement le Parti démocratique des Peuples (HDP) lançaient, dans des conditions très difficiles, un appel à manifester. Nul n’ignorait en effet la complicité entre l’État turc et l’État islamique. La réaction du régime de RT Erdoğan fut terrible. Nombre de personnes trouvèrent la mort, victimes de la répression policière.

Le 26 avril 2021 s’est ouvert à Ankara le procès de 108 dirigeant•e•s du HDP qui surent se tenir debout, dans la dignité, pour défendre la liberté. Des député•e•s, des maires, des militant•e•s, qui risquent des milliers d’années de prison.
Parmi eux, des parlementaires comme Selahattin Demirtaş, dont la Cour européenne des Droits de l’Homme vient d’exiger la libération immédiate, Figen Yüksekdag, Pervin Buldan, mais aussi Gültan Kışanak, ancienne députée, maire métropolitaine destituée de Diyarbakir. Ces femmes et ces hommes mènent un combat courageux pour défendre les valeurs humanistes qui sont les nôtres au péril de leur existence. Nous sommes indéfectiblement à leur côté pour défendre l’universalisme des droits humains.

Chaque jour, la Turquie d’Erdoğan s’enfonce dans la destruction de la démocratie.

Elle vient d’engager une procédure visant à interdire le HDP et à priver 600 de ses membres du droit d’exercer une fonction politique, les empêchant ipso facto de former un nouveau parti.

Le HDP, les élus du HDP ont besoin de notre soutien
Que puis-je faire, moi ?

Et si chacun d’entre nous envoyait une carte postale aux députés emprisonnés avec ce simple mot :
"Tekerlek sonunda dönecek" (et la roue finira bien par tourner) en écho au titre du livre de S. Demirtaş : " Et tournera la roue "
Ou "Gün gelece devran dönecek" (Le jour arrivera, le destin changera)

Ça ferait du "bruit dans Landerneau", dans le landerneau des prisons turques … et ailleurs !!!

Vite : une carte postale (un beau paysage) un timbre-poste (1.50€) avec
vos nom et adresse (facultatif mais utile pour créer un lien).

André Metayer, Amitiés kurdes de Bretagne
Thierry Lamberthod, Amitiés Kurdes de Lyon Auvergne-Rhône Alpes

En pièces jointes


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123