Biélorussie : contre la répression des syndicats – pour la libération immédiate des militants emprisonnés

dimanche 20 novembre 2022
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 21%

Source : LabourStart

Biélorussie : contre la répression des syndicats – pour la libération immédiate des militants emprisonnés

En partenariat avec l’Association Solidarnosc, qui oeuvre pour la restauration du mouvement syndical indépendant, et le Congrès des synicats démocratiques indépendants Biélorusses.

À la suite del’élection illégitime de 2020, le régime de Loukachenko a intensifié la répression des syndicats indépendants.

En avril 2022, les autorités ont lancé une attaque à grande échelle contre tous les syndicats indépendants et arrêté des dirigeants et des militants. Actuellement, il y a au moins 23 syndicalistes détenus ou à liberté limitée, 8 syndicalistes purgent des peines de prison, 2 sont assignés à résidence, tandis que d’autres attendent d’être jugés. Entre-temps, en juillet, la Cour suprême a dissous par la force le Congrès biélorusse des syndicats démocratiques (BKDP) et quatre grands syndicats, les autorités qualifiant les syndicats indépendants d’« extrémistes » et d’« agents occidentaux », se livrant à des campagnes de diffamation avec un message clair indiquant que quiconque qui est associé au BKDP et à ses affiliés risque d’être poursuivi.

En outre, plusieurs militants du mouvement de grève risquent de nombreuses années de prison pour « trahison contre l’État ».

Pour toutes ces violations des normes internationales du travail, le Conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail (OIT) a entamé un processus qui conduira à de nouvelles sanctions contre le gouvernement du Biélorusse. Nous exigeons l’abandon des poursuites et la libération immédiate de tous les militants et l’arrêt des poursuites contre les syndicalistes indépendants en Biélorussie et resterons solidaires avec eux jusqu’à l’obtention de leur indépendance.


Biélorussie : Nous ne pouvons rester en silence

Le mouvement syndical d’un pays européen est aujourd’hui menacé d’extinction alors que les tribunaux déclarent les syndicats « extrémistes » ou « agents occidentaux » — simplement pour avoir rempli leur rôle de syndicats. Si cela se produisait aujourd’hui dans votre pays, vous auriez tout à fait le droit d’attendre la solidarité de vos collègues à l’internationale.

Telle est la situation aujourd’hui en Biélorussie. Une centrale syndicale nationale et d’importants syndicats ont été rendus illégaux. Les dirigeants syndicaux sont en prison et risquent de longues peines. Le régime a lancé des campagnes de diffamation ciblant les syndicats et leurs alliés. En conséquence, le Conseil d’administration de l’Organisation internationale du Travail (OIT) a entamé un processus qui conduira à de nouvelles sanctions contre le gouvernement du Bélarus.
La pression sur le régime biélorusse s’intensifie. Au sein du mouvement syndical, nous avons l’obligation morale de nous tenir aux côtés de nos frères et sœurs du Bélarus, dès maintenant.

Nous nous joignons à eux pour exiger la libération immédiate de tous les militants emprisonnés et le rétablissement de syndicats indépendants et démocratiques dans le pays.

Merci de prendre un moment pour montrer votre solidarité en cliquant ici
Et s’il vous plaît, aidez-nous à développer cette campagne - envoyons des milliers de messages afin de persuader le gouvernement biélorusse que son comportement est inacceptable. Et pensez à diffuser ce message dans votre syndicat.
- https://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=5233&src=lsfrmailing


Commentaires