Les étudiants du Front Etudiant Uni d’Hongrie : Il y a de l’impuissance et du désespoir chez beaucoup de gens. Mais cela n’a pas arrêté les héros de 1848 ou 1956

lundi 28 novembre 2022
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 23%

Traduction, internet
Source : Mércé.hu

Etudiants : "Nous en avons marre d’être chassés de la nation"


Ferenc Koszeghy
Samedi 26 Novembre 2022

Vous pouvez lire Mércé gratuitement et sans publicité. Ceci est assuré par le soutien régulier de nos lecteurs. Nous avons aussi besoin de vous. Soutenez-nous !

Des représentants du United Student Front (EDF) ont pris la parole.

Les élèves ont fait remarquer : depuis qu’ils sont en vie, … Selon eux, il y a de l’impuissance et du désespoir chez beaucoup de gens. Mais cela n’a pas arrêté les héros de 48 ou 56, les intervenants ont souligné qu’il faut se battre comme eux.
"Nous ne partirons pas, nous ne partirons pas !" scande le public.

Un autre élève conférencier a pris la parole et a raconté l’histoire : le toit de son école est mouillé et il n’y a aucun espoir de restauration. I
l y a un panneau solaire, mais ça ne marche pas. L’entreprise qui l’a installé a fait faillite. Le professeur d’éducation physique a acheté le matériel pour les cours de gym, sans oublier la craie et le papier toilette.
"Les enseignants doivent-ils soutenir les institutions ?" il lui a demandé.

"Nous en avons assez"
, ont crié les personnes présentes en réponse.

Le troisième intervenant de l’EDF a souligné que les étudiants se sont regroupés pour enfin opérer un changement dans l’enseignement. Pour vaincre les membres cyniques du gouvernement et les politiciens menteurs.

"Nous en avons assez", continuaient de crier les manifestants.

« Nous en avons assez d’être expulsés du pays. Qui es-tu pour dire qui est Hongrois et qui ne l’est pas, à qui appartient où ?" a demandé l’orateur, puis a critiqué l’éducation centralisée et le programme-cadre national.

La dernière manifestation EDF de l’année aura lieu le 9 décembre, ont annoncé les étudiants à la fin de leur allocution.

Nous avons un point de vue unique sur le monde : nous défendons les communautés de base, contre les systèmes qui dressent les gens les uns contre les autres et les paralysent. Nous opérons parce qu’il existe une communauté critique pour le système dont les membres, comme vous, rendent cela possible par l’activisme, l’action, l’écriture, la lecture, la distribution, le travail et l’argent. Nous savons que ce journal peut fonctionner tant qu’il y a une communauté qui y croit.
je le soutiens !
https://merce.hu/tamogatas/


Commentaires