Hongrie : « nous sommes unis et nous ne les laisserons plus continuer comme ça. »

dimanche 14 février 2016
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 7%

Hongrie : « nous sommes unis et nous ne les laisserons plus continuer comme ça. »

La manifestation de Budapest, de ce samedi 13 février 2016, est une grande victoire pour la résistance au gouvernement Orbán.

Cette manifestation appelée par des enseignantEs, soutenues par de nombreuses organisations civiques et syndicales, se sont réuni en masse, sur la place Kossuth, il y avait tellement de monde que les organisateurs ont demandé aux manifestants de se serrer pour que les nouveaux venuEs puissent sortir du métro.

La liste des organisations et réseaux qui soutiennent l’événement est si longue qu’on ne pouvait pas la lire : leurs noms apparaissaient sur un écran en projection continuelle.

Cette démonstration est une belle réponse aux mots arrogants jetés à tous vent par le premier ministre Orbán.

« Qu’est-ce que c’est qu’un prof d’école qui se lève du pied gauche et décide qu’il faut changer le système de l’éducation ?"
et ce ministre qui demande du bout des lèvres a l’infirmière - connue comme l’infirmière en robe noire (en signe de protestation) - qui osait lui réclamer le développement des hôpitaux, l’amélioration des conditions du travail et d’augmentation des salaires :
"Mais combien sont derrière vous,"

Aujourd’hui cela se voit clairement : des milliers, unis.

Le gouvernement a sérieusement baissé le financement des services publics au sens large : le budget de l’éducation supérieur a été réduit de 40 pourcents.

Les aides sanitaires des hôpitaux n’ont pas vu augmenter leur salaire depuis 2007.

Ce sont les enseignantEs du secondaire qui étaient les premièrEs à crier leur révolte, mais de fait c’est chaque service qui se retrouve ruiné par la politique du gouvernement Hongrois.

Les braves profs de cette école secondaire de Miskolc ont donné un signal de contestation, et cette fois les syndicats semblent comprendre que le moment est venu.

A côté des syndicats des enseignants, se sont tous les autres syndicats des services publics

Qui étaient là et répondaient présent.

Mais aussi les syndicats des secteurs industriels - les métallos, les chimistes, les mineurs etc. rejoignaient aussi le mouvement.

Les intervenantEs des syndicats se sont servies de cette mobilisation pour souligner la nécessité d’avoir plus adhérentEs pour montrer leurs forces aux moments des négociations.

Lors de ce rassemblement, les interventions étaient pleines de vitalité et d’humour.

Les manipulations ainsi que le comportement scandaleux des membres du gouvernement étaient démasqués par les intervenantEs.

Ils les ont traités de voleurs et de traitres et la foule a scandé : "l’état mafia".

Les travailleurs ne veulent plus tolérer que le salaire d’un membre du gouvernement soit égal au salaire de 450 travailleurs de la santé.

La secrétaire générale du Syndicat des enseignants a informé les manifestantEs que les transformations que le gouvernement pousse dans l’éducation viennent tout simplement de l’idée du premier ministre !

Ainsi, il ne peut pas y avoir de vraies négociations car au côté gouvernement personne n’ose rien dire.

Le mot d’ordre central de cette initiative est : « nous sommes unis et nous ne les laisserons plus continuer comme ça. »

Chers amiEs de France je n’ai pas pu prendre des photos, il pleuvait sans cesse.

La pluie est une tradition révolutionnaire en Hongrie, depuis le 15 mars 1848.

Sur les photos vous verrez une mer de parapluies.

Un moment très fort, a eu lieu à la fin de cette démonstration : l’infirmière en noire a demandé dans son intervention qu’on reste sur place muet pendant 5 minutes après la fin de la manif, pour montrer notre dignité et notre détermination.

Et les manifestantEs restaient là devant le parlement, une immense foule debout, sans un mot.

Une photo montre encore qu’un groupe « antifa * » fortement structuré par le Mouvement Solidarité est allé au Château pour s’opposer aux fachos qui voulaient fêter là, leurs héros qui ont essayé de briser l’encerclement soviétique de Budapest en 1945 (pour eux, le 13 février est Le Jour de l’Honneur) - et cette fois ils ont reçu une permission publiquement.
La police a séparé le deux groupes.

Cette vidéo montre la présence du Mouvement Solidarité au début de la manifestation. On écoute le premier intervenant, un artiste, militant de la Fondation pour Alimenter les Enfants, qui lit un poème sur la pauvreté.

Notre correspondant de Budapest.

*antifasciste


dimanche 14 février 2016
Les média hongrois ne parlent pas des autres syndicats  : comme de bons serviteurs du gouvernement, ils traitent l’événement comme une action limitée des enseignantEs.

Le ministre joue la carte de la manipulation : « Oh, mais nous sommes là, prêts à négocier, ce sont les syndicats qui ne s’assoient pas à la table des négociations. »

Il est vrai que les syndicats ont dit qu’ils ne s’assoiront à la table des négociations que lorsque les 25 revendications du comité de grève soient obtenues.
C’est à partir de ce moment qu’ils négocieront.
Notre correspondant de Budapest.

En France c’est presque le silence radio, les seuls informations sont étrangement les même que le gouvernement Hongrois…rien sur le fond, rien sur la défense du service publics, rien sur la mobilisation de travailleurs de l’industrie.
On vaulx mieux que ça
Un article du journal Le Monde, avec des info
lire PDF


Brève :
Voici le jeune M. László Kövér manifestant sous "l’ancien régime", il y a quelques décennies. Il proclame que : "dans un état policier, les policiers gagnent plus que les profs, dans un état de droit, c’est inverse."
Aujourd’hui il est le président du parlement et les policiers gagnent 192.600 HUF (net) par mois, tandis que le salaire moyen net des profs est de 135.616 HUF par mois. (Respectivement 620 euros et 440 euros environ.)


Hongrie : Les enseignantEs ont envahi les rues et vont encore envahir les rues ce samedi 13 février 2016 !
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article4697

Hongrie/éducation : « Ne pas avoir peur »…être solidaire.
http://onvaulxmieuxqueca.ouvaton.org/spip.php?article4667


Documents joints

PDF - 693.2 ko

Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois