Algérie : Les femmes travailleuses de la wilaya d’Alger brisent le silence

vendredi 25 novembre 2011
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : le syndicat SNAPAP (Algérie)

Les femmes travailleuses de la wilaya d’Alger brisent le silence
Rassemblement devant le ministère du Travail fin novembre
Par L.O.Challal

Les femmes travailleuses précaires de la wilaya d’Alger, affiliées au syndicat national des personnels de l’administration publique (Snapap) ont décidé d’observer un rassemblement massif, devant le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité social, à la fin du mois en cours. Ces femmes travailleuses veulent à travers ce mouvement de protestation, porter leurs voix en vue d’exiger leur réintégration et l’accès à un travail digne.

" Conformément au colloque d’Actrav (OIT) sur le travail précaire et devant l’ampleur de la précarité de l’emploi sur le plan national, le bureau national du comité des femmes travailleuses affiliées au SNAPAP a organisé le 19 novembre dernier à la maison des syndicats, une journée sur le travail précaire ", a indiqué le Snapap dans un communiqué rendu public hier. A l’issue de cette rencontre, les travailleuses précaires de la wilaya d’Alger ont en majorité dénoncé " les difficultés qu’elles rencontrent, les harcèlements, les dépassements, ainsi que les atteintes à la dignité ".

" Les travailleuses sous contrat en particulier celles recrutées dans le cadre du pré- emploi, les vacataires à temps horaires et le filet social ", a encore expliqué le Snapap dans le même communiqué. " Comme en temps féodal, les travailleuses précaires subissent des maltraitances à tous les niveaux de l’administration ", ajoute la même source. Le comité des femmes travailleuses a, par la suite, déploré le fait qu’" en plus de la surexploitation ,de l’absence de couverture contre les risques et maladies professionnelles, le non respect des horaires et dérisoire, étant donné que ces femmes travailleuses n’ont qu’une journée de repos par 15 jours selon l’humeur des responsables ".

"Les travailleuses opprimées sont celles exerçant dans le secteur de la santé où l’exploitation n’a pas de limites car certaines ont été obligées de ramasser et d’évacuer les décombres lors des travaux de restauration de locaux hospitaliers à Alger ", a dénoncé cette organisation syndicale. " Par leurs témoignages poignants, les femmes travailleuses de la wilaya d’Alger ont brisé le silence et lèvent le voile sur la maltraitance de la catégorie socio-professionnelle la plus vulnérable de la fonction publique ", a conclu le communiqué.
L.O.
Challal


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois