Familles SDF au collège Barbusse Communiqué de presse du mardi 17 septembre

mercredi 18 septembre 2013
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 9%

Familles SDF au collège Barbusse

Communiqué de presse du mardi 17 septembre

Les personnels du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin, suite à cinq jours d’occupation de leur établissement pour y loger deux familles SDF et une journée de grève, prennent note de la décision de la préfecture du Rhône de loger ces familles.

Toutefois, ils dénoncent le mépris avec lequel les familles, tout comme eux, ont été traités, ainsi que les manipulations des services de la préfecture à leur encontre. Ils resteront vigilants quant au sort des élèves du collège et à celui de leurs familles. Ils demandent que des solutions pérennes soient trouvées à proximité du collège.

La Préfecture du Rhône a joué à souffler le chaud et le froid ce lundi 16 septembre autour des deux familles hébergées dans les locaux occupés du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin.

Les annonces se sont succédées tout au long de la journée, se contredisant les unes les autres.

A 9 heures le Directeur Académique annonçait la réquisition de deux logements dans les appartements du collège Jean Vilar, ce que confirmait M. le Préfet dans une interview où il précisait, ce lundi matin, que sa décision était prise depuis le vendredi soir, soit deux nuits de campement inutiles au collège.

A 11H30, il n’était plus question de réquisition et nous apprenions par le DASEN que les familles seraient logées « quelque part ».

A 12H30 la préfecture déclarait à l’AFP que toutes deux seraient au centre d’hébergement d’urgence de Notre Dame des Sans Abris, à Gerland. Dans le flou, révoltés par un tel mépris pour des situations humaines, après avoir sommé en vain la Préfecture de s’expliquer, les personnels mettaient en œuvre dès 13H30 leur préavis de grève afin de rencontrer le Préfet de région.

.Ils ont été reçus par M. André, directeur de cabinet du Préfet et Préfet Adjoint.

Ce dernier est resté de marbre devant l’émotion des familles « seules responsables de la situation dans laquelle elles se trouvaient » a-t-il précisé. Incapable de dire dans quel hôtel serait une des deux familles le soir, incapable de savoir pourquoi la réquisition des appartements de Jean Vilar annoncée par M. Le Préfet le matin n’était plus possible le soir-même alors qu’il s’agissait pourtant de la meilleure solution pour les familles et le contribuable, M. André a annoncé qu’il n’avait « rien à proposer » et « n’était pas là pour négocier », puis faisait parvenir à l’assistante sociale, dès le départ de la délégation, les documents relatifs à l’hébergement des familles à Irigny et Gerland.

Les personnels dénoncent l’éloignement des deux familles, l’une à Gerland, l’autre à Irigny à 1H30 de transports en communs de Vaulx-en-Velin ; les délais de réaction des autorités face aux états d’urgence sociale dans le Rhône, et la confusion entretenue atour de la régularité de la présence sur le territoire des deux familles hébergées au collège.

Ils se félicitent néanmoins de leur mobilisation qui a permis à ces deux familles de trouver un hébergement, du soutien spontané dont ils ont disposé de la part de la population vaudaise, ainsi que de nombreuses organisations. Ils demandent maintenant que de vrais logements, et non des chambres d’hôtel, soient attribués à ces familles sur Vaulx-en-Velin ou une commune limitrophe.

Les personnels tiennent enfin à mettre en garde les autorités locales, Préfecture, Conseil Général, Députée de la circonscription, Mairie de Vaulx-en-Velin, contre toute nouvelle atteinte ou tout nouveau manquement aux élèves dont ils ont la charge. Le cas échéant, ils se donneraient à nouveau les moyens nécessaires pour faire aboutir leurs revendications.


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois