13 avril 2018 : Zad de Notre-Dame-des-Landes : l’accalmie

samedi 14 avril 2018
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 3%

Source : Reporterre

Zad de Notre-Dame-des-Landes : l’accalmie

13 avril 2018
Malgré l’annonce de l’arrêt des expulsions par la préfète jeudi soir, les interventions militaires ont repris vendredi. Grenades et gaz ont continué d’empoisonner le bocage, avant que les gendarmes ne quittent le centre de la zone à midi. Le calme est revenu.

• 21h00 L’assemblée générale se tient à La Wardine. Environ 400 personnes y sont, tout le monde ne peut tenir à l’intérieur. Un hélicoptère tourne « au-dessus de nos têtes », dit un témoin. Une des propositions discutées porte sur le projet de lancer la construction d’une halle, dimanche, pour le non-marché du Gourbi.

• 18h30 Sur la Zad, le non-marché est ouvert, comme tous les vendredis, au Gourbi.

• 16h20 Le ministre de la Transition écologique était à Grenoble sur le thème de la qualité de l’air. Les questions des journalistes ne devaient que porter sur cette « actualité » choisie par la préfecture, avait prévenue cette dernière. Peu après 16h, à la sortie d’un point presse d’à peine une dizaine de minutes dans les salons de la préfecture, le journaliste de Reporterre Pierre Isnard-Dupuy a interpellé le ministre sur le recours à la violence à Notre-Dame-des-Landes. « Un message, un seul message : il faut savoir arrêter un combat que l’on a gagné. C’est mon seul message », a répondu Nicolas Hulot avant de refuser de répondre à toute autre question et de filer.

• La visite de M. Hulot à Grenoble a aussi été marquée par une irruption de clowns. « Si la mairie de Grenoble veut mettre ses paroles en actes, qu’elle affrète un bus pour que l’on aille à Notre-Dame-des-Landes dimanche », disait un soutien de la Zad à une assemblée de 60 personnes réunies devant l’Hôtel de ville. Il a ensuite invité d’occuper l’édifice où préside Eric Piolle. Après un jeu de chat et souris avec la dizaine d’agents de la police municipale présents, les manifestants sont parvenus à entrer dans le hall en chantant : « Un bus, un bus ! ».
L’élue Elisa Martin, première adjointe, est venue discuter et expliqué que la municipalité ne pouvait pas affréter elle-même un bus mais pouvait participer via une subvention pour un syndicat ou une association qui louerait le bus. Les manifestants sont repartis en chantant : « Zad vivra, Zad vaincra ! »

• 16h00 Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, sont venus ensemble en avion pour rencontrer les gradés du PC de l’opération contre la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Ils ont atterri à Nantes à 16h avant de se rendre au PC de commandement de l’opération, situé à l’école du Gaz, à Saint-Étienne-de-Montluc, à 10 km du centre de la Zad.

o "L’État n’acceptera pas, a dit Edouard Philippe,la reconstruction ou la réoccupation des sites qui ont été évacués. Ceux qui se livreraient à des exactions de ce type (…) s’excluraient eux-mêmes de toute possibilité de régularisation" d’ici le 23 avril. Ceux-là "devront tirer les conséquences de leur absence de volonté" et "se mettront sous le coup de poursuites".

Faisant le point des expulsions entamées lundi, Édouard Philippe a déclaré que "l’ensemble des objectifs que nous nous étions assignés a été atteint : 29 squats (sur 96) ont été déconstruits et leurs occupants expulsés". Place désormais aux opérations de déblaiement. "Elles vont prendre du temps après les expulsions mais elles vont être réalisées sérieusement et conformément au calendrier qui a été envisagé".

• 15h00 Le calme continue. La vie semble pouvoir redevenir normale.
Ce soir à 19h, veillée-lecture de défense de la Zad depuis la bibliothèque du Taslu et le phare. « Nous pourrons y lire au mégaphone ou du bout des lèvres des textes choisis par vos soins, à la lumière de bougies, perchés sur le phare ou nichés dans la bibliothèque », indique la bibliothèque du Taslu.

• 14h17 Les zadistes creusent une tranchée près des Fosses noires.

• 13h20 Tout semble calme. Les gendarmes mobiles sont postés sur la route des Chicanes. A la Zad, la cantine rassasie tout le monde.

• 12h30 Point sur la situation. Dès 6h30 ce matin, les gendarmes, par dizaines de camions et d’engins, sont intervenus lourdement, alors que la veille, les autorités laissaient entendre la fin de l’opération militaire. Officiellement, les militaires intervenaient non plus pour des expulsions et démolitions d’habitats, mais pour interpeller des personnes. Les habitants et résistants se sont rapidement mobilisés. Si les gendarmes ont pu interpeller quelques personnes, deux à La Grée, ils ne sont pas parvenus à La Wardine, solidement défendue et près de laquelle un de leurs blindés s’est embourbé. Les forces militaires ont quitté cette zone et le carrefour de la Saulce vers 11h30.

o De nombreuses personnes sont arrivées sur la Zad depuis hier pour soutenir la résistance. Au total, il y aurait plus de cinq cent personnes sur la Zad.

o Dans la matinée, le tribunal de grande instance a rejeté l’assignation en référé formulée par un habitant des Cent Noms.

o La préfète de Loire-Atlantique, Mme Nicole Klein, a tenu une conférence de presse. Elle a dit que les habitants voulant rester devaient déposer un formulaire simplifié de projet agricole individuel.

o Le rassemblement de soutien à la Zad aura lieu dimanche. A Paris, un premier bus est déjà plein et un second se remplit .

• Suite sur le site de Reporterre
https://reporterre.net/Zad-de-Notre-Dame-des-Landes-l-accalmie


Commentaires

Agenda

 

2018

 

 

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois