Canada : Les ambulanciers de la Montérégie se joignent à la grève générale illimitée

mardi 21 février 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 100%

Source : La presse CA

Publié le 18 février 2017 à 13h06 | Mis à jour le 18 février 2017 à 13h58

Les ambulanciers de la Montérégie se joignent à la grève générale illimitée

Louis-Samuel Perron
La Presse

Les 615 ambulanciers de la Montérégie ont déclenché une grève illimitée samedi en raison du cul-sac dans les négociations pour le renouvellement de leur convention collective, principalement sur la question salariale. Les paramédicaux de la Montérégie rejoignent ainsi leurs confrères de Montréal et Laval, en grève générale illimitée depuis deux semaines.

« Les négociations sont au point mort. Il n’y a eu aucune rencontre [en 2017] », déplore le président du Syndicat des paramédicaux et du préhospitalier de la Montérégie (SPPM-CSN) Gaétan Dutil, qui appelle le ministère de la Santé à revenir à la table de négociation.

Le Syndicat a ainsi décidé de déclencher samedi à minuit une grève illimitée qui restera en vigueur « jusqu’à la signature de la convention collective ».

« Notre grève ne touche pas au service à la population », assure Gaétan Dutil, à la tête du deuxième plus important syndicat d’ambulanciers au Québec, après celui de Montréal.

« C’est vraiment une grève administrative », rappelle-t-il. Les appels des citoyens seront ainsi traités comme d’habitude, même les appels non urgents, a déterminé jeudi le Tribunal administratif du travail.

Concrètement, les ambulanciers cesseront de remplir tous les formulaires de facturation qui ne sont pas obligatoires selon la Loi, ne suivront plus de formations non obligatoires, ne laveront plus l’extérieur de leur véhicule, sauf pour s’assurer qu’il demeure sécuritaire, et ne transporteront plus les escortes médicales, s’il n’y a pas de patient à bord.

Les négociations se butent à la question des salaires.

Selon le SPPM, le ministère de la Santé offre à peine 1,5% d’augmentation en cinq ans, ainsi qu’une somme forfaitaire d’environ 300 à 500$. Une offre qui est bien loin de ce que le Front commun des employés de la fonction publique a obtenu, déplore Gaétan Dutil.

Les ambulanciers demandent 13,5% en trois ans à la table de négociation nationale.

Le syndicat demande également au ministère de faire passer de 0.085% à 1% la cotisation de l’État au régime de pension.

Les ambulanciers cotisent en ce moment 5,8% de leur salaire. « Un autre point majeur, c’est la charge de travail, soutient Gaétan Dutil. Depuis quelques années, les paramédics prennent sur leurs épaules le manque d’effectif sur la route. Ils sont en train de se mettre à terre par la surcharge de travail. Les risques de blessures sont plus élevés. »

Les 950 ambulanciers d’Urgences-santé, à Montréal et Laval, sont en grève générale illimitée depuis le 5 février dernier.

Le Syndicat des paramédics de l’Abitibi-Témiscamingue Nord-du-Québec a entamé à son tour une grève hier à minuit.

Un paramédical au bas de l’échelle salariale touche un salaire horaire de 19,01$, contre 32,43 $ de l’heure au dernier échelon, en sus des diverses primes.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois