600 néo-nazis se rassemblent à Budapest

mercredi 15 février 2017
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 1%

Source : Hulala

600 néo-nazis se rassemblent à Budapest

14 février 2017 par Yohan Poncet

Le « Becsület napja » a été célébré en bonne et due forme ce dimanche 12 février, à Budapest, en dépit de l’interdiction des symboles faisant l’apologie de régimes totalitaires.

Cette célébration se tient chaque année pour rendre hommage aux soldats allemands et hongrois qui se sont opposés à l’Armée rouge et roumaine en 1945, lors de la Bataille de Budapest.

Ce « jour de l’honneur » est organisé chaque année par divers groupuscules d’extrême-droite et par le Mouvement hungariste (HM), légataire idéologique du Parti des Croix Fléchées (NP-HM). Cette année, ils étaient plus de 600 à défiler à Városmajor, quartier sur les hauteurs de Budapest, menés par Zsolt Tirityán.

Ce dernier est le leader du Betyársereg (« l’Armée des Bandits »), un groupe d’extrême droite revendiquant une idéologie fasciste, raciste et national-socialiste.

Le drapeau des Croix Fléchées a été hissé à un pylône électrique vers Tök, malgré son bannissement lié au caractère révisionniste qu’il représente.

Aucune sanction n’a été prononcée, et pour cause, les forces de l’ordre n’étaient même pas présentes.

Une absence d’autant plus remarquée que, cette année, le rassemblement n’a pas eu lieu dans une commune extérieure à Budapest comme l’année dernière, mais bien dans le 12e arrondissement de la capitale.

La Coalition démocratique (DK) est le parti qui a le plus vivement réagi à l’événement. « Où était la police lorsque plus de 600 personnes arborant des signes nazis se sont rassemblées ? » questionne le parti de centre-gauche dans un communiqué. DK a jugé intolérable que l’extrême-droite parade en brandissant les mêmes drapeaux sous lesquels 6 millions de Juifs – dont environ 600 000 Hongrois – ont été tués par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

László Toroczkai, figure de l’extrême-droite et désormais vice-président du parti Jobbik, s’est abstenu cette année de prendre part au rassemblement. Il a toutefois pris soin d’exprimer sa déception quant à l’absence d’une commémoration nationale pour la Bataille de Budapest qui a coûté la vie à plusieurs dizaines de milliers de soldats et de civils. En cela, le siège de Budapest est comparable à celui de Stalingrad ou de Berlin.

JPEG - 338.2 ko

Photo : L’hommage des groupuscules d’extrême-droite aux combattants Hongrois et Allemands de la seconde guerre mondiale en février 2012 (Crédit photo : Benoît Braban pour Hu-lala.org).


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois