Budapest la Honte : selon les représentants du gouvernement, les familles avec enfants sont dans la rue

vendredi 14 juin 2019
par  onvaulxmieuxqueca
popularité : 6%

Source : la Ville pour tous

Honte : selon les représentants du gouvernement, les familles avec enfants sont dans la rue

À la suite de la campagne d’un an de la ville, pour la première fois cet après-midi, le projet de loi a été transmis à la session plénière ordinaire du Parlement, ce qui, dans un premier temps, mettrait fin à la pratique cruelle des expulsions non accompagnées de familles avec enfants. Les représentants des partis antérieurs n’ont pas soutenu l’amendement de la loi en la matière.

Le projet de loi préparé par la Ville pour tous (AVM) et la Street Yachting Association modifierait la loi sur l’application de la loi en matière sociale afin de :

1. les municipalités devraient être tenues de fournir un logement adéquat aux familles avec enfants menacées d’expulsion ou ayant perdu leur logement, et
2. Dans le cas du logement et des affaires intérieures loués par la municipalité, il est également interdit d’ordonner l’évacuation du logement au cas où cela entraînerait le déplacement non accompagné d’une famille avec un enfant.

Le projet de loi a été présenté par des représentants indépendants de LMP et de Dialogue, Szabolcs Szabó et Bernadett Szél.

Bien que la semaine dernière, la majorité des membres du parti gouvernemental du Comité de la protection sociale du peuple n’aient pas soutenu le Parlement pour débattre de la question, la session plénière du Parlement pourrait toujours recevoir l’amendement législatif déposé par le Parlement aujourd’hui.

C’était la première fois que tous les députés devaient voter, y compris les représentants du gouvernement.

La veille du vote, AVM a organisé une conférence de presse sur la place Kossuth afin de sensibiliser le public au poids de la décision.

Une quarantaine de militants ont tenu un molino de 40 mètres avec une déclaration du Premier ministre selon laquelle "la Hongrie n’est pas un pays de personnes expulsées". András Ajtay, militant de l’AVM, ainsi que des représentants d’organisations soutenant le projet de loi, ont pris la parole lors de la conférence de presse : Vera Kovács (Association pour le logement dans la rue), Ilona Boros (Société pour les droits de la liberté) et Zsolt Szegfalvi (Habitat pour l’humanité en Hongrie).

Lors de la réunion, Bernadett Szél, membre indépendant du Parlement, a lu le message de l’AVM, dans lequel le groupe a attiré l’attention sur le fait que la loi sur la protection de l’enfance stipule clairement qu ’"un enfant ne doit pas être séparé de sa famille uniquement pour des raisons financières" : chacun sait exactement qui il travaille régulièrement , souvent à cause des "conditions de logement inadéquates" des familles ou de l’itinérance.

Dans le message, AVM a demandé aux députés de dépasser l’affiliation politique des députés et, si nécessaire, la discipline des factions : écoutez leur cœur et soutenez le projet de loi.

Malheureusement, ce n’est pas le cas. Avoir honte de toi

Pour plus d’informations :
Merce médiation sur la conférence de presse AVM. Voir les photos prises sur le site. ici
Message de l’AVM aux parlementaires, interprétation de Bernadett Szél.
Vous pouvez lire sur la campagne anti-expulsion de la ville ici .
L’animation de la campagne City All Stop Stop est disponible ici.
12/06/2019. 15:54 •


Commentaires

Agenda

 

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois